Le red district ou " De wallen " est une attraction. Ça on peut pas en douter...
Ce qui frappe vraiment dans cet antre décrit comme le lieu de perdition suprême, c'est l'absence d'insecurite.
Enfin on a pas teste a 3 heures du matin non plus.
Alors pour ce qui est des prostituées il y a en a, dans les légendaires vitrines. Tous les âges, tous les styles, nuit et jour. J'ai toujours doute du fait qu'une de ces dames puisse s'epanouir dans un tel plan de carrière mais force est de contacter que je préfère les voir-là, derrière leur vitre, dans leur petit cagibi carrelé et aseptise, possédant un contrat de travail et une réglementation bien carrée en leur faveur qu'en train d'apater le badaud grigou sans aucune protection dans la rue.

20150206_154758-1

20150206_155536

Pour ce qui est des tout aussi fameux Cofee shop (ou l'on sert aussi autre chose que du café), il y en a aussi et pas qu'un peu.
La loi est assez claire et me semble-t-il pas trop couillonne. On a le droit de consommer du H dans ces endroits pour un prix relativement modique (1 café + 1 joint = 5 euros).
Ce qui fait que la clandestinité et tous ses trafics foireux en prend une bonne claque et au moins on sait ou ils sont les shiteux. (Toujours mieux que de s'envoyer n'importe quelle saloperie dans une cave sordide).
Bon ce qui est sur c'est que certains continuent à l'exterieur (ce qui est illégal mais toléré)... et oui ça peut peut être incommoder certaines personnes dans la rue...mais bon ya pas péril en la demeure non plus.
Que la ménagère se rassure, marcher derrière quelqu'un qui fume le pétard, c'est sentir une odeur de plante relativement agréable et c'est tout. Certainement pas être terrasse par une overdose !

20150206_151540

Après il y a les show érotiques et les sex shop. On a pas teste, mais certaines vitrines sont comment dire... peut être pas à montrer à tous les neuils (les sex shop spécialisés dans le SM particulièrement).
A ce sujet je venais de finir ma délicieuse saucisse à la choucroute de spécialité locale quand au détour d'une ruelle, je me suis trouvée en face d'Une vitrine vantant les mérites d'une torture terrifiante, 'un appareil complexe et immonde...de gavage pour adulte...
Je vous laisse imaginer le bond qu'a fait ma saucisse.

20150204_220742-1



Bon en dehors de cette aparté, vraiment rien n'est à craindre dans ce quartier, qu'on se le dise. On y a croise des familles entières avec des enfants. La vue de ces dames semi dévêtues n'a rien je pense qui puisse réellement traumatiser les minots, suffit juste de faire un petit repérage pour éviter certaines vitrines....
C'est même peut-être l'occasion d'expliquer sainement le phénomène de la prostitution à des plus jeunes (peut-être pas trop jeunes non plus).
Il existe d'ailleurs dans ce quartier un musée de la prostitution hautement acclame. Très pédagogique et sans vulgarité aucune, on y relate les faits depuis l'antiquite avec un mot d'ordre " Respectons les prostituées car elles sont des êtres humains à part entière ".
Là aussi, les amsteldamois semblent avoir une longueur d'avance.

20150206_151449

20150206_151355

(Désolée pour ceux qui s'attendaient à voir des photos croustillantes dans cet article mais d'une part il est interdit de photographier les prostituées du red district et d'autre part, je ne me voyais pas balancer des images de ces dames sans leur demander leur avis.)